Bio/Contact

Guillaume Laurent:

Contact: flowerdrone@gmail.com

MusicienAlto/soprano/Baryton Sax, Theremin, Tibetan Bowl...

Né en 1976, Guillaume LAURENT s'initie à la guitare folk à l'écoute de Neil Young et des VRP.
Découvre Ornette Coleman et John Lurie (The Lounge Lizards) et décide de se mettre au saxophone alto et soprano. Suis alors plusieurs enseignements. 
Il développe, au sein de groupes de rock avant-gardiste rouennais (Madoloma Sonoma, Prön Flavürdik, Noise Addicted Ensemble, The Urethane Revolution), un jeu intuitif et spontané en s'appropriant la technique de la respiration circulaire. 
Son langage s'articule sur la recherche de lignes mélodiques répétitives et l'utilisation d'effets sonores toujours en relation avec l'acoustique de l'espace qu'il considère comme un membre à part entière du processus de composition spontanée. 
De ce fait, son travail s'oriente essentiellement vers les différentes formes de musiques improvisées, allant du solo au grand ensemble. 
Sensible à l'interaction entre les arts, il dialogue avec les mouvements de la danse contemporaine et ceux de la littérature et de la poésie (L'eau des fleurs de Jean-Michel Reynard, Habiter d'un monde à l'autre de Philippe Ripoll)
Enregistre en novembre 2011 son premier disque solo Inside the Great Northern Hotel


Born in 1976, Guillaume Laurent was introduced to folk guitar while listening to Neil Young and VRP.
He discovered Ornette Coleman and John Lurie (Lounge Lizards) and decided to take up the alto and soprano saxophone. He followed several lessons.
Within avant-garde rock bands in Rouen (Madoloma Sonoma, Pron Flavürdik,  Noise Addicted Ensemble, The Urethane Revolution), he developped an intuitive and spontaneous way of playing by acquiring the technique of circular breathing.
His language is based on finding repetitive melodies and on the use of sound effects, always in connection with the acoustics of the space he sees as a full member of the process of spontaneous composition.
As a result, his work is mainly directed towards the different forms of improvised musics, ranging from solo to large ensemble.
Sensitive to the interaction between arts, he interacts with the movements of contemporary dance and those of literature and poetry (L'eau des fleurs de Jean-Michel Reynard, Habiter d'un monde à l'autre de Philippe Ripoll)
He recorded his first solo album Inside the Great Northern Hotel in November 2011.


Photo: ?
©Fabrice Journo

Photographe Fuji XT1 & XE2  56mm, 35mm, 23mm &14mm.

Saxophoniste & photographe, Guillaume Laurent, dans son parcours de musicien, a travaillé très régulièrement en interaction avec des arts visuels comme la danse contemporaine et le cinéma. De ces rencontres avec le mouvement et l’image, il  a nourri son jeu de saxophoniste et fait naître l’envie de créer ses propres photographies. Fréquentant, dans son entourage proche, des photographes professionnels, il apprend et commence à se familiariser avec ses premiers appareils photo. Il décide par la suite d’intégrer en 2012-2013 une formation en photographie au centre IRIS à Paris, accès essentiellement sur le tirage en laboratoire argentique. En novembre 2013, il réalise sa première exposition et édite son premier livre photographique « Celestial Valley »  (De ces portraits émane l'image d'un monde en perpétuel mouvement. Un mouvement doux et subtil, peu perceptible dans notre réalité en apparence figée, comme une onde, qui transforme par infimes secousses, notre temporalité, nos instincts et nos pensées). Intègre en 2013 le collectif de photographes rouennais « On Ne Se Disait Plus rien" et créait avec le photographe Guillaume Painchault la galerie « Point Limite » en décembre 2013. Aujourd’hui, comme avec la musique, il continue de travailler  avec d’autres artistes visuels comme le peintre Fredde Robart qui utilise la technique de la surpeinture.

"Mon travail photographique s'appuie sur une chronologie des rencontres impromptues faites avec des lieux, des objets, des personnes...
Dans ma démarche,  je veux me laisser surprendre et surprendre le spectateur par le non-ordre des images, le non-ordre des émotions, le non-ordre des couleurs…"

"My photographic work relies on a chronology of random encounters with places, objects, people...
In my approach, I want to be surprised and to surprise the viewer with the non-order of images / pictures, the non-order of emotions, the non-order of colours."

Guillaume Laurent